Les 5 thématiques d’un blog business

Ca y est, vous vous êtes lancé et vous avez créé votre entreprise ? Si c’est le cas, félicitations !

Et bien sur, vous aimeriez bien booster votre activité en utilisant Internet.

Mon premier conseil sera de laisser de coté pour le moment les réseaux sociaux à la Facebook ou Twitter. Je sais que c’est tentant quand on débute mais ca serait au mieux inutilement chronophage ( beaucoup de temps pour peu de résultat ), et au pire contre-productif ( vous allez vous « griller » auprès de vos prospects )…

Il faut commencer par construire une base solide sur laquelle vous pourrez ensuite capitaliser.

Il faut commencer par créer du contenu puis, et seulement après, en faire la promotion.

Et, pour la création de contenu, Marcus Sheridan a donné les 5 thématiques dans lesquelles devront se positionner environ 80% de vos articles. Ces thématiques sont :

  •  Combien ça coûte ?
  •  Quel est le problème ?
  •  Comparaison entre X et Y…
  •  Test, revue, banc d’essai…
  •  Les 3/5/7 meilleurs…

Il est aussi encouragé de dévier une fois de temps en temps pour par ex un post « coup de coeur » qui va humaniser votre blog mais la plus large majorité de vos articles doit tomber dans une des catégories ci-dessus.

Imaginons que vous ayez un blog sur la décoration d’intérieur.

Les sujets « Combien ça coûte » pourrait être sur la décoration d’une pièce ou d’un appartement entier. Evidemment le sujet est très vaste et il est évident qu’il est quasi impossible de donner un prix. Et ce n’est pas grave !  Même si le sujet est par exemple « Combien coûte une prestation de home staging pour faciliter la revente de son bien immobilier », la réponse n’est pas « 300 euros » mais dans l’article vous allez développer ce qu’il faut regarder pour analyser un devis pour une telle prestation : une prévisite est elle prévue et facturée, le devis inclut il une séance photo après la prestation, etc etc…

Le but est d’aider vos visiteurs en leur donnant de l’info pertinente.

Le « quel est le problème » va vous positionner en expert. La capacité d’exprimer clairement un problème pour que la solution coule de source permet souvent de voir sa page liée par exemple depuis des forums ou les gens cherchent des informations ( la lecture des forums avant de commencer est d’ailleurs une bonne source d’inspiration ).  De même si vous proposez un produit assez différent du reste du marché, vos concurrents vont se faire un plaisir de vous débiner ( « c’est trop récent, on sait pas comment ca va évoluer » ou « si ca marchait tout le monde le ferait » ).

L’idée : prenez les devants ! En répondant d’officie aux objections, vous désarmez la situation. De plus, cela segmente vos prospects. Ce n’est pas un problème si votre produit n’est pas pour tout le monde. C’est un problème si la « mauvaise » personne l’achéte : pas dans la cible, elle ne sera pas satisfaite, va vous le reprocher, voir s’en plaindre et vous faire une mauvaise publicité.

Les posts de type « comparaison » sont un exercice d’honnêteté intellectuel pas toujours évident à réaliser. En effet, il ne s’agit que le comparatif soit biaisé pour se transformer en panégyrique à votre gloire. Si vous comparez votre produit ou service à celui d’un concurrent, reconnaissez les qualités de chacun ( « sur ce point on est meilleur, sur cet autre point c’est eux qui sont meilleurs » ). Comme précédemment, ca va segmenter vos futurs clients et ceux qui achèteront le feront en confiance. Il n’y a rien de pire qu’un faux avis d’utilisateur, ca se voit à des kilomètres et la personne qui cherche l’info se sent trahie et va violemment le produit ou service.

Autre point avec les  posts de type « comparaison », nommez vos concurrents ! Pas de circonvolution du genre « cette autre société qui évolue dans le même créneau » ou pire dire simplement « la concurrence »… Pourquoi est ce important ? Car, si la comparaison est honnête, votre message pourra le plus légalement du monde ( même si la jurisprudence évolue  ) se retrouver bien placé sur la page des résultats de recherche avec comme mot clé le nom de votre concurrent…

Pour les posts de type « top 3 » ou « top 5 », ce sont déjà des sujets très recherchés ( « quel est le meilleur blablabla à tel endroit » ) et c’est aussi une occasion de s’appuyer sur vos partenaires ( comme le point précédent l’était sur vos concurrents ). En continuant sur mon exemple de blog déco, vous pouvez donner des conseils sur les accords de couleur pour peindre murs et plafond d’une pièce. Mais ce n’est évidement pas vous qui aller passer le rouleau et réaliser les travaux. Pourtant, beaucoup de vos lecteurs vont se retrouver dans une situation du type « bon, ca y est j’ai choisi mes couleurs, et maintenant je fais quoi ? ». Un lien vers un post du type « les 5 meilleurs artisan peintre de tel département » judicieusement placé à la fin de l’article sur le choix des couleurs est un clic quasi assuré ( techniquement, il y a beaucoup de possibilité de géolocalisation pour que le département de votre lecteur colle avec celui de l’article )…

Nous arrivons à la fin de cet article ( qui est de type « top 5 » comme vous l’aurez surement remarqué ;) ), l’important à retenir est la production de contenu qui doit être au service de votre business. N’hésitez pas non plus à varier les formes : article classique, vidéo, livre blanc, podcast, etc…

Bon courage…